Hello!

Une première, samedi soir: Adèle au Centre Bell. Quelle artiste généreuse, simple, touchante, rigolote. Mais surtout, quelle voix puissante! Certains la comparent à la grande Streisand. Mais c’est un autre registre: une sensuelle contralto époustouflante.
Armée de mon cellulaire, j’ai fait ce que j’ai pu pour immortaliser ces quelques heures, tenter de bien rendre la magnificence de cette mise en scène.

On a lu dans les journaux: “Parle, parle, chante, chante…” Effectivement, sa soirée avec son public montréalais ressemblait à une longue thérapie! Elle cause, Adèle, de tout et de rien, en pimentant ses histoires de quelques jurons assumés. Que dire de la mise en scène… de la pluie de feu, un écran géant qui nous renvoie son image magnifiée, pour finir avec des crachats de millions de confettis rappelant les titres de ses succès…

Pas facile, jouer à la photographe avec un téléphone. Faut ce qu’il faut, parfois.
​Merci Adèle, de nous avoir fait vibrer, au propre comme au figuré…

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *