Louis St-Cyr: sculpteur d’oiseaux

Les oiseaux me fascinent par leur beauté, leurs mouvements gracieux. Ils me donnent un sentiment de liberté. J’essaie de rendre à travers ma sculpture toute cette fascination.

L’histoire commence au Marais de la Rivière aux Cerises…

Moi qui ai passé plusieurs étés à Magog, au bord du « Memphré », je n’avais jamais entendu parler du  Marais de la Rivière aux Cerises, qui se trouve à quelques coups de pédales du centre-ville de Magog.

Là, sur un territoire de 1,5 km2, boisés, marais, marécages et tourbière s’enlacent et engendrent une biodiversité impressionnante. Des centaines d’oiseaux, de mammifères et d’amphibiens trouvent au Marais de quoi se nourrir, s’abriter, chanter et se reproduire durant toute l’année.

C’est un endroit magnifique, bien entretenu, qui offre une foule d’activités pour la famille. On y trouve un des plus long chemin sur pilotis en milieu humide, accessible à l’année longue.

  • Un accès gratuit aux sentiers en tout temps de 7 h à 23 h;
  • Un réseau accessible aux personnes à mobilité réduite;
  • 1,2 km de sentiers sur pilotis qui traversent la zone humide;
  • De nombreuses infrastructures pour agrémenter votre visite
    • terrasse couverte avec une aire de pique-nique;
    • tour d’observation d’une hauteur de 6 m;
    • panneaux d’interprétation sur la faune, la flore et l’historique du Marais;
    • bancs et points d’observation
  • Un sentier dédié à l’observation de la faune ailée.

Bref, de quoi nous rendre heureux!

Le Centre d’interprétation

Cette merveille d’architecture, une construction écologique, qui se fond comme par magie dans le décor, a vu le jour en 2011. S’y trouvent une écoboutique, des salles en location et des expositions.

Louis St-Cyr

De plumes et de bois

C’est dans une petite salle, où l’ombre alterne avec la lumière, que j’ai découvert le talent stupéfiant de cet homme simple et affable: Louis St-Cyr.

M. St-Cyr a fait carrière dans le vêtement. Après un accident grave survenu à 58 ans, il a dû se réorienter. Il portait un corset, devait rester debout ou couché: il songe alors à passer le temps en « gossant » des canards. Au fil des années, à force de travail, de passion et d’ingéniosité, il est devenu l’un des sculpteurs d’oiseaux les plus respectés au monde.

Une infime partie de son incroyable collection (d’une valeur d’un million de dollars) de 23 espèces d’oiseaux menacés du Québec y est rassemblée. 10 ans et 20,000 heures de travail! Une collection inestimable de chefs-d’oeuvre d’envergure internationale, qui change au gré des années. Des oiseaux sculptés dans le bois et peints à la main par Brenda Fry, d’un réalisme à couper le souffle. C’est que Louis St-Cyr a le souci du détail. Et le sens du dépassement. Chaque pièce peut lui demander jusqu’à 14 mois de boulot!

Dans l’atelier de Louis

On a eu l’immense privilège de pénétrer dans l’atelier de l’artiste! Louis nous a expliqué comment l’inspiration vient, comment il arrive, après des mois de travail, à accoucher d’oiseaux presque vivants tellement ils sont réalistes.

Tout commence avec un énorme morceau de bois de tupelo, importé de Louisiane, qu’il va chercher lui-même aux États-Unis. Un bois léger, idéal pour la sculpture. Louis travaille à partir d’oiseaux naturalisés. Son croquis, il l’a en tête. Il reproduit le volatile dans une pose réaliste, en n’oubliant aucun détail. Avec ses outils, il insuffle vie au bois. Chaque aile est reproduite fidèlement, à force de milliers de lignes de pyrogravure. Un travail de moine!