Grand Défi QuébecOiseaux 2017

7 mai 2017: Un grand jour pour un Grand défi!

Mais un jour aux allures hivernales, comme pour mettre au défi la détermination et le courage de nos équipes!

Vous connaissez le défi? C’est le festival des fous des oiseaux! Du 1er au 31 mai 2017, le Regroupement QuébecOiseaux convie les amoureux des volatiles à un exercice fascinant: 24 heures d’observation, en formule stationnaire, sur un site de 10 mètres ou en formule mobile. On constitue une équipe, on choisit sa date et on se fixe un objectif d’observations.

L’objectif: recueillir 40 000 $ qui seront dédiés en majorité à la conservation des oiseaux limicoles, comme la Maubèche des champs qui connait des baisses de populations inquiétantes.

Les sommes amassées en 2016 ont été réparties parmi 26 organismes de conservation tels que l’Union québécoise de réhabilitation des oiseaux de proie (UQROP) et l’Observatoire d’oiseaux de Tadoussac.

Et le RQO est généreux:  chacun des membres de l’équipe qui amasse le plus de dons durant le Grand Défi reçoit un manteau 4 saisons (de Sail) d’une valeur de plus de 300 $. Ces manteaux portent le nom de l’équipe avec la mention Gagnant du Grand Défi 2017.

Celle qui recueille individuellement le plus de dons reçoit de Vortex Canada une lunette de repérage Razor HD 22-48X60 tout équipée, ainsi qu’un trépied Pro-GT, le tout d’une valeur de 2 538 $.

J’ai donc accepté l’invitation de Dominic Gendron de mettre sur pied une équipe du Refuge Marguerite-d’Youville, un refuge faunique formidable où je me rends souvent pour photographier faune et flore du secteur. Avec sa collègue Martine Mercier et mon amie Isabelle Benoit, le groupe était complet. On s’est fixé un objectif de 65 espèces à observer en 24 heures.

Notre journée a commencé très tôt: les plus braves y étaient aux aurores (grippée et fraîchement revenue d’une expo à Québec, j’avoue que je n’étais pas du nombre…!). À cause de l’état des lieux, un brin ravagés par les inondations du printemps, nous avons établi nos quartiers dans le secteur du grillon.

Bien pratique, d’être si bien entourées: nos deux experts, l’oreille tendue, les jumelles au garde-à-vous, reconnaissaient les oiseaux au son! Et je suppose que cette maman merle, aux premières loges au-dessus de nos têtes, dans son nid douillet fixé au plafond de notre abri, a dû nous porter chance…

D’heure en heure, entre deux pauses pour découvrir le vivant autour de notre repaire ou se réchauffer un peu au pavillon du refuge, nous avons coché frénétiquement notre liste d’espèces à observer. Merle, mésangeai, bruants, bernaches, branchus et quoi encore.

Toute une récolte!

Eh bien on ne s’est pas levés à l’heure des poules pour rien! On a accumulé 38 observations! Mais notre équipe a aussi remporté le défi, avec une cagnotte totale de $4900, un record dans l’histoire du Grand Défi!

Mention spéciale à l’équipe en déplacement des Géocoucoureurs qui ont observé 147 espèces. Parmi les 16 équipes stationnaires, Les Moucherolles de Tchébec dominent avec 94 espèces. vues au magnifique Marais Provancher, à Neuville.

Un merci tout spécial à Louis Vaillancourt, le charmant directeur des communications et collecte de fonds du RQO. C’est Louis qui m’a encouragée à me lancer dans cette belle aventure! Comme quelques supporters, il est d’ailleurs venu nous encourager et prendre quelques clichés pour le site web. On en a profité pour lui tirer le portrait…

Gratitude envers tous mes généreux donateurs

Michel Énault, Christine Pelletier, Mona Zarbathany, mon frère Luc Thibault et sa femme Suzanne Mallette, Danielle Moisan, Dominique Poirier, Jean Hinse, Paul-André Claveau, Marie-Josée Benoit, Serge Lehoux, Jean-Marc Léger, Danielle Perrault, Jacques-André Dupont, Hélène Dalair, Line Jobin, Guy Lalonde, Diane Deschâtelets et Murielle Tousignant.

Un merci spécial à Pierre-Karl Péladeau (Quebecor) pour son généreux don de $2000 qui nous a procuré notre avance insurmontable… 😉

À l’an prochain!